Les kits watercooling ou les systèmes de refroidissement liquide, sont de plus en plus prisés par les gamers. C’est une solution idéale pour garder votre machine au frais, et c’est une alternative plus performante et plus compacte que les ventirads classiques. En plus d’être facile à installer, le kit watercooling est design et s’adapte à quasiment tous les ordinateurs.

Ici, je vous propose un comparatif des meilleurs kits watercooling du marché. Vous trouverez nos tests complets sur le site. Pour faire le meilleur choix possible, un guide d’achat détaillé est à votre disposition en bas de page. Enfin, on vous donne quelques conseils d’utilisation. Bonne lecture !

Comparatif : Top 3 des meilleurs kits watercooling

Corsair Hydro H60 Corsair Hydro Series H115i Pro NZXT Kraken X62
corsair hydro h60 avis corsair hydro series h115i test meilleur kit watercooling
Taille du radiateur 120 mm 280 mm (existe en 360 mm) 280 mm (existe en 360 mm)
Performances de refroidissement
Bruit (discrétion)
Éclairage RGB
Prix

Les meilleurs kits watercooling : Tests et avis

Corsair Hydro H60 : Le meilleur kit watercooling pas cher

corsair hydro h60 avisOn ne présente plus Corsair, qui propose généralement du matériel informatique orienté gaming, de bonne qualité. En entrée de gamme, le Corsair Hydro H60 est probablement ce qui se fait de mieux. Le ventilateur et le radiateur font 120 mm de côté, c’est donc un système de refroidissement plutôt adapté aux machines compactes. Il est compatible sur la grande majorité des sockets AMD et Intel.

Son installation est incroyablement simple et se fait sans outil. En quelques minutes, votre watercooling sera déjà en train de refroidir votre processeur. La qualité de fabrication est très sérieuse, avec un radiateur en aluminium robuste, un ventilateur performant, et une pompe sobre mais élégante. Pour le prix, on ne trouve pas mieux !

Ici, pas de fioriture et pas de LED lumineuse, mais des performances excellentes pour du 120 mm. Si vous n’avez jamais utilisé de système watercooling, vous verrez immédiatement la différence avec un simple ventirad. En plus d’être efficace, ce Corsair Hydro H60 est très discret, il ne fait que peu de bruit, même à pleine puissance. Bref, c’est du super matériel, à un prix très correct !

 

Corsair Hydro Series H115i Pro : Le plus silencieux

corsair hydro series h115i testOn reste chez Corsair, mais on monte en gamme avec ce Hydro Series H115i Pro. Ici encore, l’installation se fait très simplement. Les matériaux sont d’excellente qualité, avec deux ventilateurs de 140 mm à roulement à lévitation magnétique, un radiateur en aluminium avec une grosse densité d’ailettes, une pompe avec de belles finitions et des tuyaux dans une gaine de tissu, résistants et souples à la fois.

Le design est moderne, avec des LED RGB dont vous pouvez choisir la couleur, mais ce n’est pas trop tape à l’œil. Perso j’aime beaucoup le look de ce kit lorsqu’il est monté sur ma machine. Un logiciel assez complet permet de gérer la ventilation, la température et les couleurs des LED. C’est assez complet et facile à utiliser.

Les performances sont incroyables. C’est un des systèmes parmi les plus efficaces du marché. Votre processeur et tous les composants de votre ordinateur vont rester à une température relativement faible. Le refroidissement est optimal, et dans un silence de cathédrale. C’est clairement l’un des kits watercooling les plus silencieux que j’ai eu entre les mains. Le prix reste tout à fait correct par rapport à qualité du matériel.

 

NZXT Kraken X62 : Le top du top

nztx-kraken-x62-testConcurrent direct du Corsair au-dessus, le kit watercooling NZXT Kraken X62 est clairement un coup de cœur. La qualité de fabrication est au-dessus de la moyenne, avec des matériaux de bonne qualité, mais surtout un niveau de finition assez exceptionnel. Si le ventilateur est un modèle puissant plutôt haut de gamme, c’est surtout le radiateur avec ses ailettes particulières avec le logo incrusté dans le boîtier qui est magnifique.

La pompe avec une finition miroir effet infini, est plutôt étonnante, et des LED assurent la mise en valeur de tout cela. Votre machine va changer de visage avec ce kit, à la fois original et moderne. Le logiciel est excellent, très complet, il permet de gérer toutes les fonctionnalités de notre système de refroidissement et de contrôler différent point clé de notre ordinateur. On aura toujours un œil sur la température.

Le refroidissement se fait sans aucun problème, et c’est même le kit watercooling le plus efficace que j’ai essayé. Mon ordinateur a même demandé une petite laine… Blague à part, vous contrôlez vraiment la température à merveille, même sur une machine qui chauffe facilement. Le ventilateur est un peu bruyant à pleine puissance, mais ça reste très correct. Le prix est un peu élevé, mais c’est le prix de la qualité !

 

C’est quoi le watercooling ?

Le watercooling est tout simplement une méthode pour refroidir les composants d’un ordinateur. En effet, les processeurs, les cartes mères, les cartes graphiques, etc, tout est de plus en plus puissant dans un ordinateur. Généralement, plus c’est puissant, plus ça travaille et plus ça chauffe. Il faut donc des systèmes de refroidissement performants pour conserver une chaleur convenable au cœur de nos ordinateurs.

C’est d’autant plus important en période de grande chaleur. Si lorsqu’il fait très chaud, votre machine rame ou s’arrête complètement de manière intempestive, c’est probablement que votre système de refroidissement ne fait pas correctement son boulot. Il y a deux méthodes pour refroidir un ordinateur, l’Aircooling, avec un ou plusieurs ventirads (ventilateur + radiateur), ou le Watercooling, qui ajoute un système de tuyau et de liquide.

Aircooling ou watercooling ?

L’immense majorité des machines fonctionnent uniquement en aircooling et donc simplement avec des ventirads. C’est très souvent suffisant pour faire tourner correctement un ordinateur, puissant ou non, overclocké ou pas. L’Aircooling est également moins cher et c’est donc la solution idéale pour les petits budgets.

Cela dit, on voit immédiatement la différence lorsqu’on connecte un kit watercooling. Les performances sont bien meilleures, avec des composants qui chauffent bien plus difficilement. On peut alors maîtriser avec plus de précision la température de notre machine. C’est une très bonne chose.

Deuxième point fort, c’est la discrétion. Pour ventiler des machines puissantes qui chauffent beaucoup, il faut des ventilateurs puissants et il en faut parfois plusieurs. Résultat des courses, ça fait beaucoup de bruit. C’est pour cette raison que les geeks, passant des journées entières devant leur ordinateur, ont bricolé les premiers kits watercooling avec des pompes d’aquarium et des radiateurs de voiture…

Aujourd’hui les fabricants proposent des systèmes watercooling vraiment discrets et plus on monte en gamme, plus le silence se fait. On ordinateur puissant et totalement silencieux, c’est vraiment le pied !

Enfin, il faut bien avouer qu’un kit watercooling apporte du style à votre machine. Les tuyaux transportant l’eau, la pompe souvent avec des LED, c’est vraiment sympa. Bref, les performances de refroidissement sont meilleures, l’ordinateur est moins bruyant, et en plus le design est stylé. Ça coûte un peu plus cher, mais on aime forcément le watercooling !

 

corsair hydro h60 pas cher

 

Watercooling : Comment ça marche ?

Sur un ventirad, la chaleur produite par le processeur passe par des caloducs en cuivre pour rejoindre le radiateur, pour être ensuite extraite par le ventilateur en place sur le bloc. Avec le watercooling, c’est différent. Il y a un circuit liquide fermé qui passe et repasse dans 4 éléments principaux.

Le waterblock : C’est la pompe qui vient se fixer sur le socket du processeur de la carte mère. C’est ce module qui va permettre au liquide de circuler sans arrêt, et c’est aussi lui qui va donner des informations au logiciel pour connaître la température du liquide ou du processeur. Son rôle premier est évidemment de refroidir le processeur.

Le radiateur : Il est fixé à l’une des façades du boîtier et il sert à la récupération de la chaleur qui s’accumule progressivement dans le liquide. Il va permettre de faire baisser la température de l’eau avant qu’elle ne reparte dans le waterblock. On trouve différentes tailles de radiateur.

Le ventilateur : Comme avec un ventirad, le ventilateur va permettre l’extraction de la chaleur qui s’accumule à l’intérieur du radiateur. Le ventilateur sera adapté à la taille du radiateur. Sur les gros radiateurs, on aura plusieurs ventilateurs.

Les tuyaux : Ce sont eux qui vont faire circuler le liquide du radiateur au waterblock, et du waterblock au radiateur, pour fermer le circuit.

 

watercooling choisir kit

 

Comment choisir son kit watercooling ?

Quelques critères doivent être analysés avant de passer commande d’un kit watercooling. Voici donc un petit guide d’achat pour vous permettre d’y voir plus clair et de choisir le modèle le mieux adapté à vos besoins.

La taille du radiateur

On trouve 4 tailles de radiateur différentes. De manière généralement, plus le radiateur est grand, plus il va être efficace. Il va permettre de stocker plus de chaleur, et le liquide va se refroidir plus facilement à l’intérieur. Il y a donc du 120 mm, du 240 mm, du 280 mm et du 360 mm.

120 mm : Ce sont les watercooling les plus compacts. Ils seront suffisants pour venir refroidir les ordinateurs de puissance moyenne. C’est également une solution intéressante pour les boîtiers Mini-ATX ou Micro-ITX.

240 mm : C’est un kit avec un radiateur deux fois supérieur à un 120 mm. C’est parfait pour refroidir des tours moyennes. Généralement, leur taille est adaptée à la plupart des boîtiers, et valable pour toutes les configurations.

280 mm : C’est le kit privilégié par les joueurs amateurs passionnés, qui cherchent à monter une machine à la fois design et silencieuse. Ici, il y a deux ventilateurs, qui ne tournent que rarement au maximum. Ça refroidit bien, sans faire trop de bruit.

360 mm : Ici, on parle de gros matériel qui ne sont pas compatible avec toute les tours. Il faudra bien s’assurer que ce genre de kit puisse entrer dans votre configuration. C’est vers ce type de kit watercooling que se tournent généralement les gros joueurs possédant des ordinateurs sur-overclockés.

Les performances

Ici, il n’y a pas de secret, plus on monte en gamme, et plus on aura des kits watercooling AIO (all-in-one) performants. Généralement, on va choisir selon notre configuration. Si on possède un ordinateur correct, avec un montage total entre 400 et 600 €, alors on ne va pas investir dans un watercooling haut de gamme. On se contentera d’un kit 120 mm ou 240 mm qui sera largement suffisant.

En revanche, si on possède du très lourd dans notre boîtier, alors on sait que ça va chauffer, et on sait surtout qu’on veut en prendre soin. Dans ce cas, il va falloir se tourner vers des kits plus performants, en 280 mm ou 360 mm pour refroidir le plus efficacement possible notre CPU. Si on possède une machine à 1 500 €, alors un kit watercooling à 150 € sera un bon investissement.

La compatibilité

Avant de passer commande, assurez-vous de la compatibilité du kit watercooling avec votre bécane. Le ou les ventilateurs, ainsi que le radiateur doivent évidemment trouver leur place à l’intérieur de la tour de votre PC.

Il faut également que le waterblock soit compatible avec votre socket. Cela dit, si quelques années auparavant, on pouvait régulièrement rencontrer des problèmes de compatibilité, c’est de moins en moins le cas. Désormais, la plupart des fabricants proposent des produits adaptables facilement sur AMP ou Intel. À moins que votre ordinateur soit une relique, les systèmes watercooling cités plus haut devraient s’adapter sans problème.

 

watercooling pas cher

 

La qualité de fabrication

C’est évidemment un critère assez important, puisqu’on espère conserver notre kit watrcooling longtemps, et on veut surtout qu’il ne fuie jamais sur notre carte mère… Ici, il n’y a pas vraiment de surprises, plus vous montez en gamme et plus le niveau de finition et la qualité de fabrication sont poussés.

C’est notamment vrai pour la visserie, mais aussi pour les tuyaux qui seront forcément plus robustes recouverts d’une gaine en tissu. On apprécie évidemment que le montage soit le plus simple possible.

Tous les modèles proposés plus haut sont de très bonne qualité. Ce sont des valeurs sûres, que vous conserverez longtemps. Leur installation ne vous prendra pas plus d’une dizaine de minutes, sans vous presser.

Combien ça coûte le watercooling ?

La première chose à bien comprendre, c’est qu’un kit watercooling sera toujours plus cher qu’un ventirad classique. En entrée de gamme, on va trouver des kits à 50 €, mais qui ne seront pas forcément plus performants, ni même plus silencieux qu’un ventirad du même prix.

En s’approchant des 100 €, on va s’approcher des performances de refroidissement des ventirads haut de gamme. Ils seront un peu plus discrets, mais rien de vraiment significatif.

C’est aux alentours des 150 € qu’on commence à avoir du très bon matos, avec des performances de refroidissement supérieures à celles d’un ventirad haut de gamme, et une utilisation plutôt silencieuse. On peut trouver des 140 mm ou des 280 mm, qui vont offrir des performances très satisfaisantes.

Enfin, il faudra débourser environ 200 € pour se payer un kit watercoolong haut de gamme en 360 mm. Ici, tout est parfait, votre machine sera parfaitement refroidie pour conserver des performances élevées, et le bruit sera parfaitement contenu. Vous profiterez donc d’une machine très performante et silencieuse. Généralement, ce type de modèle intègre des éclairages RGB pour ajouter un peu de style à l’ensemble.

Comment bien monter son kit watercooling ?

Pour un kit AIO, l’installation n’est généralement pas compliquée. Une notice explicative vous aiguille pas à pas, pour un montage optimal. Voici cependant quelques conseils qui vous seront peut-être utiles. Le premier est de travailler dans un espace propre et plane, avec suffisamment de place pour installer tous les différents éléments à monter.

Vérifiez avant de commencer, que le fabricant n’ait pas oublié quelques vis, un tuyau, ou tout autre élément de montage. Il n’y a rien de pire que d’arriver à la fin de l’installation et se rendre compte qu’il manque un truc…

C’est le radiateur qui se monte généralement en premier. On peut le placer sur la plupart des façades de notre boîtier PC. Tout va dépendre de votre configuration, et des possibilités de montage que vous aurez sur votre tour et bien évidemment de la taille du radiateur que vous aurez choisi.

Pour le sens de montage des ventilateurs, il y a différentes possibilités. On parle de « Push », de « Pull » ou de « Push/Pull ». Voici les différences entre chaque type de montage :

  • Push : Les ventilateurs pousse le flux d’air vers le radiateur.
  • Pull : Le ventilateur aspire l’air chaud venant du radiateur, pour le souffle à l’extérieur du boîtier.
  • Push/Pull : C’est un mix des deux systèmes, avec donc deux ventilateurs minimum. L’un s’occupe d’amener de l’air frais vers le radiateur et l’autre évacue l’air chaud.

On sait que le Push / Pull est le plus efficace en terme de ventilation et de refroidissement. Cependant, il y a plus de ventilateurs, le montage n’est pas toujours possible, pas forcément très esthétique, et le résultat peut-être bruyant.

Pour un PC gaming, on préfère généralement la configuration Pull, pour extraire efficacement l’air chaud du boîtier. Certains kits vous imposent une disposition bien précise, d’autres vous laissent plus de marge de manœuvre. Libre à vous de tester de les différentes configurations possibles, et de trouver le bon compromis entre performances de refroidissement et discrétion d’utilisation.

Quel entretien pour un kit de refroidissement liquide ?

Les kits watercooling ne nécessitent que très peu d’entretien. En tout cas rien de plus qu’un simple ventirad et que les autres composants de votre machine. Régulièrement, il faudra dépoussiérer l’intérieur de l’ordinateur, à l’aide d’un pinceau, d’un petit plumeau ou bien d’un chiffon statique.

Vérifiez bien tous les embranchements des tuyaux pour contrôler qu’il n’y a aucune fuite. Dans le cas contraire, il faudra tout démonter. Hormis ce cas de figure, votre kit watercooling doit toujours rester en place. Des démontages et des remontages trop réguliers risquent justement de provoquer des problèmes d’étanchéité.

Le watercooling custom, c’est quoi ?

Si je vous parle essentiellement des kits watercooling All In One, bien plus simples à installer et souvent plus sûrs pour votre machine, vous avez aussi la possibilité de faire un montage complètement personnel.

Il est donc possible de choisir un radiateur adapté watercooling, de la monter à un waterblock, de choisir les tuyaux et de d’avoir d’autres modules pour refroidir différents éléments de votre PC, comme le disque dur, les barrettes RAM, ou encore la carte graphique.

Ainsi, on peut concevoir un système totalement personnalisé, qui va répondre à nos besoins de manière très précise. L’installation est en revanche bien plus compliquée, et le prix va dépendre des composants que l’on va installer. C’est une solution sympa pour ceux qui aiment vraiment mettre les mains de le cambouis, mais elle réclame un entretien régulier et un véritable savoir-faire.